GBGH téléphone 705-526-1300
GBGH News

L’HGBG reprend les chirurgies et interventions non urgentes




Le 11 février 2022 – L’Hôpital général de la baie Georgienne (HGBG) reprend les chirurgies et interventions non urgentes, conformément aux directives du gouvernement de l’Ontario. Suite aux directives provinciales, l’HGBG avait réduit les chirurgies et interventions non urgentes le 7 janvier en vue de garantir la capacité des soins intensifs et la disponibilité des ressources humaines pour administrer les soins aux patients atteints de la COVID-19 et aux autres patients nécessitant des soins aigus.

À la réception de la nouvelle que l’hôpital pouvait reprendre les chirurgies et interventions non urgentes, le personnel et les médecins de l’HGBG ont immédiatement commencé à travailler de concert pour reprogrammer les services reportés au cours du mois dernier. Si une chirurgie avait été reportée en janvier, l’hôpital ou le médecin du patient communiquera avec ce dernier pour fixer une nouvelle date d’intervention.

L’HGBG estime que 245 chirurgies et interventions avaient été reportées en raison de la réduction des services. L’hôpital est en voie de préciser sa stratégie pour éliminer les retards, ce qui peut inclure la prolongation des heures dans les services de chirurgie, de soins ambulatoires et d’imagerie diagnostique.

« La décision de reprendre les chirurgies et interventions nécessite un équilibre véritable entre la garantie d’une capacité des lits et les ressources humaines de la santé suffisantes pour s’occuper des patients en toute sécurité, » a dit Dr Vikram Ralhan, médecin-chef, HGBG. « Quoique l’HGBG éprouve toujours un taux d’occupation élevé des lits pour patients hospitalisés et des soins intensif, la majorité des interventions que nous exécutons relèvent des chirurgies de jour. Les chirurgies urgentes et émergentes qui nécessitent des soins aux patients hospitalisés après l’intervention ont toujours eu lieu et continueront à avoir lieu. La reprise des services n’aura aucune incidence sur la capacité des lits et le niveau de dotation s’est grandement amélioré comparativement au début janvier. Nous sommes convaincus d’avoir la capacité de reprendre les services en toute sécurité, de faire des progrès sur les retards et de ne pas prolonger davantage les soins pour les patients. »

Il est toujours possible que les chirurgies et interventions non urgentes soient retardées en fonction du statut de la pandémie.

 

Renseignements :

Jennifer Moore

Directrice des communications et des relations avec les intervenants

705 526-1300, poste 5177

moorejen@gbgh.on.ca