GBGH téléphone 705-526-1300
GBGH News

L’HGBG passe au dépistage passif des symptômes de la COVID-19




Le 28 octobre 2022 – En vigueur le mardi 1 novembre, les visiteurs et patients de l’Hôpital général de la baie Georgienne (HGBG) n’auront plus à passer un dépistage actif des symptômes de la COVID-19 en entrant à l’hôpital. Les visiteurs et patients auront à passer en revue une liste de symptômes et s’ils présentent l’un de ces symptômes, ils ne peuvent pas poursuivre leur visite. Le personnel et les bénévoles de l’HGBG, qui reprennent maintenant le service à l’hôpital, seront à l’accueil pour veiller à ce que les patients et visiteurs effectuent le dépistage passif des symptômes et respectent les autres protocoles liés à la COVID-19 toujours en vigueur, notamment le port du masque.

« Quoique l’HGBG apporte des modifications de façon graduelle et prudente aux protocoles hospitaliers liés à la COVID-19, la sécurité de l’équipe et des patients reste de la plus haute importance, » a dit Angie Saini, vice-présidente, Services cliniques et chef de direction des soins infirmiers. « Il est néanmoins important que toute personne qui visite l’hôpital soit à l’affût de symptômes et ne visite pas si elle ne se sent pas bien. Nous adoptons la transition vers le dépistage passif dans l’attente que les patients et visiteurs tiendront compte de la sécurité d’autrui en effectuant l’auto-surveillance des symptômes. »

Bien que les visiteurs n’aient plus à subir un dépistage actif des symptômes de la COVID-19 ni à fournir une preuve de vaccination contre la COVID-19, l’HGBG demeure engagé à garantir la sécurité des patients, du personnel, des visiteurs et des bénévoles en continuant le port obligatoire du masque au sein de l’hôpital. Tous les patients et visiteurs doivent porter un masque approuvé par l’hôpital pendant toute la durée de leur visite. Les experts de la santé s’entendent pour dire que le port continu du masque en milieu hospitalier demeure une mesure de sécurité simple et nécessaire. Le port du masque aide à empêcher que les patients les plus vulnérables, c’est-à-dire ceux soignés à l’hôpital, ne contractent la COVID-19.

On s’attend également à ce que les visiteurs et patients se désinfectent les mains en entrant et en sortant de l’édifice.

Les politiques en matière de COVID-19 peuvent changer en fonction du statut de la pandémie dans la région desservie par l’HGBG.

 

Renseignements :
Jennifer Moore
Directrice des communications et des relations avec les intervenants
Hôpital général de la baie Georgienne
705 526-1300, poste 5177
moorejen@gbgh.on.ca