GBGH téléphone 705-526-1300

L’HGBG ressent la pression de l’activité grippale accrue




Pour diffusion immédiate

Le 12 janvier 2018 – L’Hôpital général de la baie Georgienne (HGBG) ressent les effets du nombre croissant de maladies infectieuses et d’une saison grippale qui ne bat pas encore son plein. Cette semaine, le Bureau de santé du district de Simcoe Muskoka a déclaré une activité grippage généralisée dans la communauté, car le nombre de cas de grippe confirmés en laboratoire a augmenté de 50 (entre le 31 décembre et le 6 janvier) pour atteindre un total de 198 cas cette saison.*

« En tant qu’hôpital de soins actifs, nous ne sommes pas à l’abri de cette augmentation de cas de maladies dans la communauté, » a dit Dawn Major, chef du rendement, de la qualité et de la gestion des risques, HGBG. « À la salle d’urgence, nous constatons le taux de maladie respiratoire le plus élevé depuis les douze derniers mois ainsi que l’accroissement du nombre de patients admis à l’hôpital lié au C. difficile acquis en milieu communautaire. Cette année s’avère particulièrement difficile pour les hôpitaux qui sont confrontés à une variété de maladies infectieuses. »

Dans le but de réduire le risque de transmission d’infections au sein de l’hôpital, l’HGBG prend de strictes mesures de prévention, y compris le regroupement de patients en cohorte et l’intensification du nettoyage à l’échelle de l’hôpital, notamment les surfaces fréquemment touchées.

« Il est également important que les membres du public comprennent l’effet qu’ils peuvent avoir sur la sécurité des patients, » explique Mme Major. « Nous leur demandons donc de ne pas visiter l’HGBG s’ils ressentent les symptômes de la grippe comme la toux, un mal de gorge, l’essoufflement, la fièvre, les frissons et la transpiration, un mal de tête, et les douleurs musculaires et articulaires. Si un visiteur est en santé et doit rendre visite à quelqu’un, nous lui demandons de se limiter à un seul patient et de toujours prendre des mesures d’hygiène des mains avant d’entrer et de sortir d’une chambre de patient, ainsi qu’à l’entrée et à la sortie de l’établissement. »

L’hôpital rappelle au public, dans la mesure du possible, de consulter un médecin de famille en cas de maladie non grave au lieu de se présenter à la salle d’urgence (SU) de l’hôpital. Les travaux de rénovation en cours à la SU de l’HGBG en sont rendus au stade final. En raison de la construction, l’hôpital manque d’espace et demande donc aux patients de se faire accompagner par une personne seulement.

« En milieu hospitalier, nous savons que la saison grippale se présente chaque hiver, mais cette année nous connaissons déjà un taux d’occupation constant de plus de 100 depuis des mois ce qui présente encore plus de défis sur la plan capacité, » a dit Gail Hunt, PDG, HGBG. « L’ajout de sept lits temporaires à la fin 2017 aide certes à pallier la crise de capacité cet hiver, et nous continuerons à travailler de concert avec l’équipe pour optimiser tout l’espace dont nous disposons pour soigner les patients. »

* Pour plus de renseignements sur la surveillance hebdomadaire de l’activité grippale, visiter :
http://www.simcoemuskokahealth.org/Topics/InfectiousDiseases/SeasonalInfluenza (en anglais)

-30-

Communication :
Jennifer Moore
Agente des communications, HGBG
705 526-1300 poste 5177
MooreJen@gbgh.on.ca

À propos de l’HGBG :
L’Hôpital général de la baie Georgienne (HGBG) est un établissement hospitalier de 105 lits situé à Midland, Ontario. L’hôpital offre des soins intensifs, d’urgence et complexes continus aux patients externes et hospitalisés ainsi que l’imagerie, la dialyse et les services obstétriques et de réadaptation. L’HGBG dessert les régions de Midland, Penetanguishene, l’île aux Chrétiens ainsi que les cantons de Tay, Tiny, Springwater et Georgian Bay.